DES RUCHERS DANS LES VILLAGES

Des ruchers dans les villages

 

 

 

 

 

 

ADAGE ENVIRONNEMENT avec la mise en place de son programme « des ruchers dans les villages » a l’ambition de participer à la sauvegarde des abeilles et au développement des colonies en associant les collectivités, les associations et les citoyens.

 

 

 

Nous vous proposons de parrainer des abeilles et leurs ruches.

Chaque année, nous vous proposons une animation autour de la ruche et des abeilles dans votre village.

 

On le sait, les abeilles disparaissent, et les causes en sont multiples. Or, l’homme et la nature ont besoin d’elles. Parrainer une ruche, c’est donner naissance à une nouvelle colonie d’abeilles, donc permettre leur préservation et leur accroissement.

 

Nous ne sommes pas des apiculteurs, nous sommes des essaimeurs : essaims artificiels ou naturels notre volonté est de redonner une dynamique des populations d'abeilles

 

 

Devenir parrain c'est être aussi un protecteur des abeilles et donner de la visibilité à ce phénomène de disparition des abeilles. C'est aussi soutenir la biodiversité car les abeilles sont de grandes pollinisatrices pour d' innombrables espèces de plantes.

 

 

 

ADAGE ENVIRONNEMENT nest pas un « producteur de miel », mais une association engagée dans la réalisation de services en relation avec un développement soutenable et durable.

Nous mobilisons notre expérience et notre savoir-faire pour faire prendre conscience du péril que courent les abeilles. Nous souhaitons, en installant un rucher dans chaque village, mettre en place une dynamique de restauration des colonies d'abeilles. Cette action ne résoudra pas tous les problèmes des abeilles, mais nous contribuons à proposer des solutions dynamiques et locales.

 

Ainsi en quelques années nous souhaitons installer 200 à 300 ruches sur le territoire du Lot et permettre l'installation à terme d'un apiculteur.

 

 

Parrainer une ruche est un acte concret qui permet, de montrer son engagement en faveur de la biodivertsité et de la protection de l'environnement. C'est aussi donner de la dynamique en milieu rural par des animations dans les villages et la création d'un emploi.

 

Des ruchers dans les villages vous propose de participer activement à la protection de l'abeille en parrainant une ou plusieurs ruches que nous installons et gérons pour vous.

Notre démarche vise à sensibiliser les citoyens à la nécessité de protéger les abeilles, non seulement pour le miel qu’elles produisent, mais aussi pour leur rôle essentiel dans la pollinisation et la biodiversité.


 

Parrainer une ruche, c'est agir concrètement pour la sauvegarde de l'abeille en créant de nouvelles colonies.


 

Essaimer l'espoir et les ruches

La multiplication des colonies d'abeilles dans les villages peut donner une chance supplémentaire de survie à cet indispensable insecte. Les phénomènes d'affaiblissement et de disparition ne sont pas uniformes, tant d'un point de vue mondial que sur le plan régional, sans que nous sachions prévoir où ils se manifesteront ni en expliquer les raisons.

Le but du programme « des ruchers dans les villages » est de disséminer plus largement de petites colonies autonomes et issues de diverses souches. Cela contribuera à renforcer les effectifs d'abeilles tout en permettant une bonne pollinisation locale. Cela permettra aussi de revenir sur une tradition de ruches dans les villages et peut-être de recréer des vocations d'apiculteurs.


 

Pour les aider, nous avons décidé de vous raconter leur histoire et d'implanter des ruchers dans les villages...pour faire essaimer l'espoir et les ruches.

 

La dangereuse disparition des abeilles

Depuis quelques années, la population d'abeilles est en très forte diminution, avec une disparition totale sur certaines zones. Ce phénomène porte le nom de « Syndrome d'effondrement des colonies » : subitement, les ruches se vident de leurs abeilles sans que l’on ne retrouve aucun cadavre à proximité. Ce syndrome est très préoccupant en raison de l'importance écologique de l'abeille en tant que pollinisatrice.
Les études montrent que plusieurs causes sont responsables de cette disparition progressive, mais ce sont d'abord les pesticides qui sont en cause. Puis viennent pour donner le coup de grâce les infections parasitaires, les maladies, la pollution, la réduction de la ressource alimentaire et des habitats, la compétition avec des espèces invasives et les nouveaux prédateurs.

Un affaiblissement généralisé des colonies d'abeilles domestiques a été constaté dans de nombreuses régions du monde. Dans d'autres régions une surmortalité, qui affecte probablement aussi les abeilles sauvages, a entraîné des pertes importantes de cheptel (de 30 à 50% de mortalité durant l'hiver 2005 / 2006 contre 5 à 10% en situation normale aux États Unis, selon les régions).

 

En France, depuis 1995, près de 30 % des colonies d’abeilles disparaissent chaque année. En 10 ans, 15000 apiculteurs ont cessé leur activité.

L'abeille en quelques chiffres

Les abeilles et autres insectes pollinisateurs représentent par leur action :

  • la reproduction de plus de 80 % des espèces végétales ;

  • la production de plus de trois quarts des cultures dans le monde : majorité des cultures fruitières, légumières, oléagineuses et protéagineuses...

  • 35 % de la production alimentaire mondiale en tonnage ;

  • 10 % du chiffre d’affaires de l’agriculture mondiale ;

  • 153 milliards d’euros par an ;

  • 20 000 personnes en France dans la filière apicole (miel et autres produits de la ruche), dont 2 000 apiculteurs professionnels ;

  • 98 000 éleveurs amateurs en France.

Près de 70 000 apiculteurs disposant de 1,4 millions de ruches assurent une production nationale très fortement déficitaire, compensée par des importations provenant de divers pays de l'Union Européenne, de Chine, d'Argentine...

  • 18 000 tonnes de miel ont été récoltées en France en 2007 contre 25000 tonnes en 2004.

  • Seules 25 % des cultures ne dépendent pas de l'action des insectes pollinisateurs (les céréales par exemple).

 

 

 

 

 

 

Chacun peut participer à la sauvegarde des abeilles sans être apiculteur : nous vous proposons, sans avoir à gérer des ruches, de vous inscrire dans cette démarche de protection et de multiplication des abeilles.