Les ruches de biodiversité

http://www.ladepeche.fr/article/2015/10/13/2196122-des-ruches-pour-que-les-abeilles-retrouvent-leur-nature.html

 

Préparation de la vannerie pour construire des ruches par Bernard Bertrand et Muriel./ Photo DDM, Jean-Louis Lurde
Préparation de la vannerie pour construire des ruches par Bernard Bertrand et Muriel./ Photo DDM, Jean-Louis Lurde

Pour Bernard Bertrand, l'écologie n'est pas un concept mais une conception pratique de la vie. Après sa rencontre avec Gilbert Veuille dans les années «90», il s'est sérieusement penché sur la question du rapport à l'abeille, éclairé par ce spécialiste des ruches. «J'ai compris dès lors, explique-t-il aujourd'hui, tout l'intérêt de construire des ruches respectueuses des besoins de l'abeille et proches de leur habitat naturel comme les troncs d'arbres. En effet face à la destruction nous avons assisté à des importations dans nos régions d'abeilles venues d'Amérique du Sud. Les vents aquitains dominants sur les Pyrénées, les pesticides, les agressions ont entraîné une perte entre 70 % et 100 % des ruches en 2 ans. Il y a donc urgence à retrouver la génétique pour que les abeilles aient une vie normale». Alors, Bernard Bertrand vient d'écrire et de publier un ouvrage sur les ruches de biodiversité qui favorisent les phénomènes naturels. En clair, les grandes ruches carrées à cadres ne correspondent pas à l'habitat de l'abeille dans la vie sauvage ; «L'apiculture, ajoute-t-il, a été la première discipline agricole à être industrialisée au milieu du XIXè siècle. On a transformé les abeilles en vaches à miel et fragilisé le cheptel». Alors ces ruches en bois, en vannerie, de formes rondes et attrayantes, remettent les insectes dans le milieu qui leur est le plus naturel.

La poursuite d'une histoire

C'est donc une nouvelle étape de l'amour entre la nature et Bernard Bertrand qui se construit sur les hauteurs de Sengouagnet. Installé comme paysan en 1977, transformant sa ferme en outil pédagogique sur la nature et l'environnement, créateur des jardins de sortilèges, il est aussi à l'origine des éditions de Terran, dont des titres ont été consacrés à des plantes mal aimées, comme l'ortie, ainsi qu'au jardinage bio, aux plantes sauvages comestibles, aux techniques d'autonomie, soit une centaine de titres. Le dernier, sur les ruches de la biodiversité devrait trouver un public qui va bien au-delà des simples apiculteurs. «Car, conclut-il, créer une ruche dans son environnement, ne doit pas uniquement répondre à une volonté de collecter du miel. C'est avant tout établir un équilibre dans un milieu naturel sain».

« Les ruches de biodiversité est publié aux éditions de Terran, le village, 31 160 Sengouagnet (www.terran.fr).


Ajouté le 16/10/2015 par adage -